Quel statut choisir pour mon entreprise ?

statut juridique entreprise

Pour se conformer à la législation en vigueur, une entreprise est tenue d’avoir un statut juridique. Les dirigeants souhaitant se lancer seuls ou avec des collaborateurs doivent orienter leur choix en fonction de leur visée. Quel est le meilleur choix pour votre entreprise ?

Les critères à prendre en compte avant de choisir le statut de votre entreprise

Il existe de nombreux paramètres pouvant être pris en considération avant de choisir le statut de votre entreprise, à savoir :

La nature de votre activité

Définir la nature de votre activité vous offre la possibilité de déterminer la durée et le rythme de votre structure ainsi que la phase de votre croissance. Elle permet de mesurer la viabilité de votre entreprise et d’orienter votre choix pour sa forme juridique.

La situation personnelle

La définition de votre situation personnelle permet de dégager vos priorités. Si vous cherchez à établir une entreprise qui offre la possibilité de générer des revenus sur une longue durée, il est préférable de choisir un statut qui occasionne de réaliser des épargnes jusqu’à la retraite. Il en est de même pour votre situation professionnelle,

Les différentes formes de statut et leurs avantages

On trouve de nombreux statuts, et faire son peut s’avérer compliqué. Histoire d’y voir plus clair, voici un récapitulatif sous forme de liste, des principaux statuts juridiques pour les entreprises :

Entreprise individuelle (EI)

Pour une entreprise statuée EI, la création est simplifiée et les coûts liés à la création sont réduits. Avec ce type de statut, il vous est possible de choisir un régime micro social. Toutefois, en cas d’impayés, la société, considérée comme étant un patrimoine personnel peut être saisi.

Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

L’EIRL avance également un coût de création réduit. Il ne peut pas servir à rembourser les dettes en cas d’impayés. Avec ce statut, il est possible de bénéficier d’une optimisation fiscale.

Société à responsabilité limitée (SARL)

La SARL est faite pour ceux qui recherchent un cadre juridique sécurisant. Vous pouvez choisir entre une imposition fiscale à l’IR ou à l’IS.

Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Pour être éligible à l’EURL, vous devez être associé unique. Cependant, vous avez la possibilité de changer votre entreprise en SARL lorsque vous décidez d’avoir des associés.

Société anonyme (SA)

La SA est destinée pour les grandes entreprises et requiert un capital social de 37 000 euros minimum. Avec une entreprise statuée SA, il est possible de partager le pouvoir. Toutefois, les dirigeants peuvent céder leurs actions.

Société par actions simplifiée (SAS)

Le statut SAS ne requiert pas un minimum de capital. Le dirigeant peut verser des quotités cumulables en tant qu ‘assimilé salarié. Pour le régime fiscal, il peut choisir entre l’IR et l’IS.

Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

Avec le SASU, si l’entrepreneur est rémunéré, il dispose des mêmes avantages que celui de la SAS. Dans le cas contraire, il ne dispose pas de couverture.