Comment financer une formation ?

financer formation

Les formations font partie des moyens, permettant de s’évoluer, lors d’une carrière professionnelle. Malheureusement, un grand nombre de gens reculent en raison des frais indispensables à la formation. Désormais, il existe des solutions afin de se faire financer, entièrement ou partiellement, qui varient d’un profil à l’autre. Alors, comment fonctionnent-elles ?

Lors de la recherche d’un emploi

Dans cette optique, il existe de nombreuses possibilités pour le financement d’une formation. Le plus courant concerne le contrat de professionnalisation. Les frais liés à la formation se financent par les entreprises accueillantes. Tout au long de la formation, le temps de travail à l’entreprise et celui de la formation sont alternés. En outre, il y a également l’AIF ou Aide Individuelle à la Formation, qui concerne les demandeurs d’emploi. Cependant, la formation est suivie par Pôle emploi. Les autres options sont l’AFPR, DIF et les indemnités de chômage.

Pour les salariés du public ou du privé

Dans ce cas, la formation peut se faire lors du temps de travail ou également en dehors. Le CIF aide tout travailleur à la mise en œuvre d’une formation pendant une période de 1 an. Elle peut être à temps partiel ou à temps plein. Les conditions appliquées varient en fonction d’un profil à l’autre. Il revient à l’employeur de décider de la possibilité de la formation. Afin de profiter d’un CIF, il faut demander l’autorisation d’absence à l’employeur afin d’obtenir la qualification au financement.

Pour les intérimaires

Les prétendants doivent s’adresser à l’agence du travail. Une autre solution consiste au recours au FAF-TT pour le financement de l’une partie ou de la totalité du CIF. Cela requiert également l’autorisation d’absence en provenance de l’employeur. La totalité des frais est à la charge du FAF-TT. En ce qui concerne le DIF, la justification des 1 800 h d’intérim est indispensable. De toute manière, il existe un certain nombre de conditions à respecter avant d’obtenir la qualification. Il en va de même pour le CIFI, qui détermine la période de formation, pratique et théorique.

Pour les intermittents

Ils peuvent accéder au plan de formation, DIF ou également les périodes de professionnalisation. La qualification à la formation varie en fonction du type de stage ainsi que l’activité d’intermittence. Il faut également tenir compte du temps de travail ainsi que de l’ancienneté dans la profession. Pour plus d’informations, il est indispensable de se renseigner au sein de l’AFDAS. Pour les travailleurs handicapés, le meilleur moyen est de consulter l’Agefiph.

Et vous, avez-vous déjà fait une formation ? En ligne ou physique ? Comment l’avez-vous financée ?

* Dernière mise à jour le avril 27, 2021