Produit – Prix – Place – Promotion : le marketing mix appliqué aux magasins

L’objectif des magasins est de vendre leurs produits. Pour rendre service à la population, certes, mais aussi pour se faire de l’argent. Le problème, c’est que des magasins, il y en a beaucoup. Dans une même ville, il peut y avoir plusieurs enseignes concurrentes, qui vendent les mêmes choses. Il faut donc savoir se différencier des concurrents pour attirer les acheteurs. Il y a toute une stratégie à mettre en place. C’est ce qu’on appelle le marketing. Et plus précisément, le marketing mix.

Le marketing mix, c’est quoi ?

Dans cette expression, le sens des mots n’a pas d’importance : marketing mix, ou mix-marketing, c’est la même chose. Ce qui a un sens en revanche, c’est la définition du terme. Selon Wikipédia, la grande encyclopédie du web, « le marketing-mix (parfois traduit par plan de marchéage ou politique de marchéage) désigne dans le cadre d’une entreprise ou d’une marque l’ensemble cohérent de décisions relatives aux 4 volets que sont : politique de produit, politique de prix, politique de distribution et de communication. » En clair, il s’agit de tous les aspects qu’une entreprise peut travailler pour arriver à ses objectifs.

Les 4 P du marketing mix

Le principe des 4P est un moyen simple de se rappeler des 4 méthodes de marketing mix.

  • La politique du produit (en anglais, Product)
  • La politique du prix (en anglais, Price)
  • La politique de la distribution ( en anglais, Place)
  • La politique de la communication (en anglais, Promotion)

En prenant en compte ces 4 aspects, une enseigne a des grandes chances d’attirer de nombreux clients, et d’être le leader de sa ville, ou même de sa région.

La politique du produit

Cela définit votre stratégie sur les produits que vous vendez, et comment vous les vendez. En quelle quantité ? Quelle marque ? Dans cette politique, on parle aussi du placement des produits dans les magasins. Où placer les produits dans le magasin ? A l’entrée ? Ou plutôt vers la sortie ? Quelle sera leur place dans les rayons ? En haut, en bas, en tête de gondole ? Cette dernière option est intéressante notamment parce que c’est ce que les gens voient en premier, avant-même d’entrer dans le rayon. Pour découvrir le prix d’une gondole de magasin, renseignez-vous.

Cette stratégie est à réfléchir car elle influence le comportement des acheteurs. Un magasin bien organisé est un magasin qui vend.

La politique du prix

C’est assez clair, cela définir essentiellement le prix des produits. Mais elle définit aussi les promotion : quand les faire ? Sur quels produits les mettre en place ? Quel prix proposer ? Cette politique prend aussi en compte le moyen de paiement des acheteurs : peuvent-ils payer en chèque ?

Enfin, cette politique définit également le budget que vous avez pour vos salariés ainsi que pour le mobilier de votre magasin.

La politique de la distribution

Cette politique concerne de distribution de vos produits. Faites-vous des livraisons ? Utilisez-vous le principe du drive ? Les emballages sont-ils les mêmes pour un client qui achète directement chez-vous, et pour les livraisons ? Elle concerne aussi la fabrication des produits, et leur transport.

La politique de la communication

Il s’agit là de faire la promotion de vos produits. Le but est de faire découvrir vos articles, de motiver les potentiels clients à acheter. La publicité est évidemment un bon moyen de faire connaître une enseigne ou un produit, mais il y a d’autres solutions. Les promotions font souvent parler d’elles, et font rapidement le tour d’une ville. Les concours peuvent également motiver la population. Proposez des bons d’achat, des courriers, des magazines pour répertorier tous vos produits. Etre présent sur Internet est également un très bon moyen de communiquer. Que ce soit avec les réseaux sociaux, ou un site internet, le web permet de toucher beaucoup de monde, et de se faire connaître.