Comprendre la déclaration des rachats d’assurance vie de nos jours

De nos jours, contracter une assurance vie auprès d’un établissement d’assurance reste le placement le plus populaire pour les Français. De nature pertinente, rentable, l’assurance vie peut permettre de financer un projet à moyen long terme ou de simplement épargner. Si ce produit d’épargne constitue plusieurs avantages considérables, il est également possible de racheter, donc d’effectuer un retrait de la somme d’argent épargnée sur l’assurance de vie. Comment fonctionne l’assurance vie ? Comment peut-on la racheter ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui dans cette page dédiée au fonctionnement de la l’assurance vie et de son rachat.

 

L’assurance vie, un produit d’épargne rentable

Ce produit d’épargne permet au demandeur de mettre de coté une somme d’argent auprès d’un établissement assureur afin qu’elle puisse bénéficier à des personnes choisies par le souscripteur lui-même en cas de risque (décès, difficultés financières…). Le souscripteur et l’assuré peuvent être deux personnes différentes. Suite à la contraction de ce contrat, l’assureur se doit, en cas de demande du souscripteur :

  • Il peut soit reverser l’intégralité de l’épargne sous forme de capital au souscripteur. On appelle cette situation une assurance en cas de vie
  • Il peut également reverser l’intégralité de l’épargne sous forme de capital mais cette fois aux personnes choisies par le souscripteur en cas de décès de ce dernier. C’est ce qu’on appelle une assurance en cas de décès.

 

Il peut donc être nécessaire afin de financer un projet en cas d’assurance en cas de vie ou de prévoir une retraite sans revenu ou encore de déléguer un patrimoine, un héritage en cas de risque imprévisible.

 

Le montant initial, de départ apporté à l’épargne dépend du montant minimum, qui varie selon le contrat. Après la signature du contrat, il existe deux façons d’approvisionner son assurance-vie :

 

  • L’assuré peut décider d’épargner de façon libre, c’est-à dire que la somme versée n’est pas fixe, de même pour les dates de versement
  • L’assuré peut aussi, contrairement à la première option, faire ses versement de manière automatique, programmée. Les sommes épargnées qu’il aura choisit au préalable, seront automatiquement versées sur son compte d’assurance-vie soit de façon mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou bien annuelle.

 

Le rachat, donc le retrait de l’assurance vie

Il est donc possible d’avoir accès à son assurance vie à tout moment même avant la fin du contrat, après avoir effectué une demande auprès de l’établissement assureur. C’est ce qu’on appelle un rachat de son assurance vie. Tout comme les versements, il existe deux types de rachats :

  • Les rachats libres

Ce type de retrait permet au souscripteur de retirer une somme partielle ou totale  à n’importe quel moment, que ce soit au début ou à la fin du contrat

  • Les rachats programmés

Dans cette situation, les retraits sont toujours partiels et sont beaucoup plus précis que les rachats libres car ils sont retirés de façon périodique.

La demande de rachat doit se faire par écrit et seulement par le souscripteur à envoyer à l’assurance. Après cette demande, l’assureur se doit de se charger de la transaction sans aucun motif requis.