Comment gérer son bien ?

Des précautions d’usage sont à prendre en considération, de préférence avant le départ, quelle que soit la durée prévue de l’expatriation. C’est par la suite que ça risque de se corser, vous comprendrez rapidement que gérer votre location depuis l’étranger n’est pas une sinécure. Dans l’absolu le mieux est de mandater un tiers, ce peut être quelqu’un de votre famille ou une personne en qui vous placez votre confiance. Moyennant rémunération vous pouvez également opter pour un administrateur de biens, qui se chargera pour vous des divers aspects de la gestion locative.

Signer un mandat de gestion depuis l’étranger

Celui-ci devra effectuer à votre place toute démarche nécessaire pour tout même un contrat de location ou une location de bail. Il sera tenu de vous trouver un locataire et se chargera de publier des annonces rédigées par ses soins. Après s’être assuré de la solvabilité d’un postulant, et un examen sérieux du contrat de location, votre représentant pourra procéder à la signature du bail. C’est lui qui sera tenu de percevoir les loyers et vous rendra compte de toute information revêtant de l’importance (défauts de paiement, sinistre etc.). Son rôle s’étend, en cas de travaux ou de toute autre intervention, à assister le locataire en vos lieux et place.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

Tout propriétaire reste imposable de la possession en France d’un bien immobilier, même durant son expatriation, et sur ses revenus patrimoniaux. Tout comme il peut être redevable de la taxe foncière, d’habitation voire même de l’ISF. Si vous louez votre logement meublé, vous pourrez bénéficier d’un allègement fiscal car vos revenus ainsi perçus seront classés en qualité de bénéfices industriels commerciaux (BIC).

Pour la gestion locative depuis l’étranger : éviter et devancer les surprises

Prenez bien garde à la durée du bail, que vous ne soyez pas pris en otage en cas de retour imprévu. En région parisienne, les contrats de locations sont établis pour 3 ans et pour 1 an en location meublé (la durée peut être réduite à 9 mois si votre locataire est étudiant). Un propriétaire peut se voir dans l’obligation, pour des raisons familiales ou professionnelles, de réintégrer son bien sans tarder. C’est pourquoi une location saisonnière avec un bail de “date à date” non tacitement reconductible peut également être une bonne solution à envisager.

Toutes ces précautions peuvent être fastidieuses et sujettes à des revers de médaille, aussi s’en remettre à un administrateur de biens vous évitera bien des déconvenues. Qui  plus est vous bénéficierez de conseils avisés d’experts dans le domaine locatif, sachant que certains se sont spécialisés dans la gestion de ceux des expatriés. A ce titre il a y des professionnels qui vous propose les services d’une agence spécialisée en location et dimensionnée pour les expatriés. Notre agence innovante vous permet de suivre la location et la gestion de vos biens depuis l’étranger, via notre plateforme web.